Les substances cancérogènes, comme également un grand nombre de molécules biologiques ou toxiques, induisent une croissance excessive et néoplasique chez les animaux et les plantes.

In vitro, on peut visualiser cette augmentation par une hyperchromicité de l’ADN et une parfaite corrélation avec une forte croissance des cellules précancéreuses ou cancéreuses, mais pas des cellules saine (1).

Mirko Beljanski en a fait un test très performant pour dépister le potentiel de diverses molécules, qu’il soit cancérogène ou anticancéreux. C’est ainsi qu’il a sélectionné certains produits naturels capables d’inhiber sélectivement la croissance des seules cellules malignes (ou prémalignes) car toutes ont un ADN déjà légèrement déstabilisé. Les tumeurs ou les métastases  sont ainsi décimées sans effet secondaire et sans toxicité. Il y a synergie avec les traitement classiques de chimiothérapie ainsi que moins d’effets secondaires de celle-ci.

Ces molécules sont dans le commerce sous forme de compléments alimentaires depuis une trentaine d’années (2). Les effets positifs ont été largement confirmés ainsi que leur utilité dans un grand nombre de pathologies dégénératives. Les confirmations des meilleurs centres américains ont été publiées et, fait rare et démontrant une volonté de transparence, sont accessibles gratuitement en ligne.

Auprès du CIRIS, vous pouvez vous procurer Dialogue, une revue d’information ainsi qu’un cahier de témoignages de différents malades, dont certains ont la générosité de donner leur numéro de telephone ou leur adresse, pour discuter et partager leur expérience avec d’autres malades.

Des études sont menées pour completer et confirmer dans d’autres conditions les études passées de Mirko Beljanski. En effet les techniques ont évolué depuis 30-40 ans, lorsque Mirko Beljanski a fait ses découvertes. Il est cependant bien satisfaisant que durant toutes ces années, de multiples confirmations scientifiques et médicales se sont accumulées, montrant qu’à l’heure actuelle ces produits sont toujours à la pointe avancée du progrès medical.

La dernière confirmation en date étant celle du RGCC (un test créé pour permettre aux oncologues de sélectionner le traitement de chimiothérapie qui sera le plus efficace contre chaque cancer spécifique, et permettant également aux autres praticiens de déterminer la meilleure approche naturelle pour traiter le cancer). Au Japon, où ce test est régulièrement prescrit, il a permis de déterminer qu’un mélange spécifique d’extraits de Pao pereira, de Rauwolfia vomitoria et de Ginkgo biloba doré pouvait induire l’apoptose (mort) des cellules cancéreuses pour de nombreux patients souffrant de différents types de cancer.

 

(1) M. BELJANSKI, P. BOURGAREL, M.S. BELJANSKI, “Correlation between in vitro DNA Synthesis, DNA Strand Separation and in vivo Multiplication of Cancer Cells“. Expl. Cell. Biol., 49, 1981, pp. 220-231.

(2) www.natural-source.com

 

Plus d’informations : COMPRENDRE LE CANCERLIVRESRECHERCHEPRODUITSÉVÈNEMENTSFACEBOOKYOUTUBEFAIRE UN DON POUR LA RECHERCHEIN ENGLISH

Petit rappel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 4 =