Une nouvelle loi vient d’être promulguée contre les « fake news », ces mensonges diffusés sur tous les réseaux d’informations.

Tous les domaines sont touchés et les frustrés de tous poils déversent avec délectation leurs mensonges, insinuations, amalgames…

On est surpris de tant de haine, de violence et manque de tenue.

J’ai toujours (oh combien) côtoyé la médisance et les mensonges au service des intérêts de clan, de promotions, d’argent, de notoriété. Mais maintenant, cela prend des proportions réellement inquiétantes. Profitant de l’anonymat que permettent les moyens modernes, les frustrés  déversent partout une bile malodorante, jour après jour. On se demande pourquoi les responsables des chaînes, des journaux ou magazines se complaisent à relayer ce qui ruine le respect et  la confiance des lecteurs qui se  détournent de ces médias.

Une autre forme de désinformation sévit contre tout ce qui n’est pas un traitement chimique et toxique. Tout le monde sait que les lobbys et les géants de la chimie sont déterminants dans la politique des pays européens. La santé au premier chef.  Big-pharma finance les congrès, les évènements importants du monde de la santé, des publicités et des publications masquant les échecs thérapeutiques et l’insupportable toxicité de leurs produits. Le Monde en ligne du 4 avril 19 rapporte que des  entreprises ont versé 1 034 506 euros aux grands partis politiques européens. Pour service rendus ?

Aucune  forme de médecine alternative  n’échappe à  des propos assassins,  fut-elle étayée par des chercheurs des meilleurs centres de recherche et de nombreuses publications que ces firmes font semblant d’oublier. C’est un déni de justice, un déni d’objectivité et surtout un grave préjudice contre les malades. Un tel système ne pourra éternellement se maintenir.  Un éditorial du New York Times vient tout récemment de recommander aux  médias de tous poils de mieux filtrer la véracité des nouvelles qu’ils rapportent car dit-il  ces mensonges portent atteinte à leur crédibilité.

Sur la désinformation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − trois =